Thématiques

  • Sédimentologie, pétrographie et reconstructions paléoenvironnementales
  • Architecture stratigraphique des bassins
  • Diagenèse des formations carbonatées et silicoclastiques
  • Interactions fluides/roches et minéralisations associées (fluorine, Pb-Zn…)
  • Relation stratigraphie séquentielle/diagenèse
  • Hétérogénéités des vitesses acoustiques (Vp) et du signal RMN dans les formations carbonatées et les silicoclastiques

La recherche que je développe à l’Université de Paris-Sud au sein de l’UMR CNRS UPS 8148 GEOPS vise à mieux caractériser le fonctionnement des bassins sédimentaires et à comprendre leur évolution. Je m’attache à relier les processus diagénétiques avec les faciès sédimentaires et les géométries stratigraphiques afin d’élaborer des modèles permettant la prédiction des propriétés réservoirs des roches. Ces travaux se réalisent sur des sédiments ou roches carbonatées et silico-clastiques, sur des objets actuels (estuaire de la Gironde) ou anciens (Bassin Bonaparte, Australie, Mer du Nord, Bassin de Paris, Bassin Aquitain, Qatar, Polynésie-Française…). La comparaison entre les sédiments des environnements actuels et les roches anciennes enfouies à diverses profondeurs me permet d’établir des liens entre l’environnement de dépôt et les processus diagénétiques. Mes efforts se concentrent également à dater les événements diagénétiques à l’origine de minéralisations (cimentations carbonatées, fluorées, à barytine, galène, silicification, …) ou de dissolutions entraînant des changements physico-chimiques conséquents dans les roches sédimentaires.

DSCN7912

La finalité de cette recherche est de mieux appréhender tous les processus diagénétiques, et de mieux comprendre la nature et la chronologie des paléo-fluides à l’origine des minéralisations dans les bassins. La connaissance de ces processus diagénétiques est essentielle

1. pour comprendre l’hétérogénéité des réservoirs dans les bassins,

2. pour mieux prédire la distribution spatiale des qualités réservoirs (porosités, perméabilités, pression capillaire…)

3. pour comprendre la genèse des ressources économiques disponibles dans les bassins (hydrocarbures),

4. et pour optimiser l’utilisation des bassins sédimentaires dans l’optique de notre transition énergétique (ressources minérales stratégiques, stockage de gaz, stockage de déchets radioactifs, géothermie).

Cette activité de recherches dans le domaine de la sédimentologie et de la diagenèse des bassins s’intègre dans des problématiques socio-économiques importantes, comme (1) la caractérisation de réservoirs géologiques (Australie, Mer du Nord et Qatar avec Engie, en France avec Lundin Petroleum et Vermilion Energy), (2) la caractérisation des réserves françaises en éléments critiques (F en particulier avec le Brgm), ou encore (3) la caractérisation fine de l’hétérogénéité de la série Jurassique sous le site de Bure dans le cadre du projet Cigéo (Centre Industriel de stockage géologique, avec l’Andra). La finalité applicable de ces recherches m’amène à développer des partenariats de recherche avec des organismes publics ou des entreprises. Ces collaborations permettent également à certains étudiants du département des Sciences de la Terre, à travers de stages, d’appréhender au plus près les enjeux socio-économiques en Sciences de la Terre.

Mots clefs: Sédimentologie, Pétrographie, Bassin, Diagenèse, Stratigraphie, Réservoir