Archives de l’étiquette : Maroc

Sep 15

Nouvel article sur le Haut-Atlas marocain: secteur d’Imini

L’article « The three main steps of the Marrakech High Atlas building in Morocco:
Structural evidences from the southern foreland, Imini area » vient d’être publié dans le Journal of African Earth Sciences.

articles_RBR_Thermo1

Lien Permanent pour cet article : http://hebergement.u-psud.fr/reliefetbassin/index.php/archive/nouvel-article-sur-le-haut-atlas-marocain-secteur-dimini/

Avr 26

Nouvel Article « Ressources minérales »

L’article intitulé Detailed mineralogy and petrology of manganese oxyhydroxide deposits of the Imini district (Morocco) par Dekoninck, A., Bernard, A., Barbarand, J., Saint-Bezar, B., Missenard, Y., Lepretre, R., Saddiqi, O., Yans, J. est prêt pour publication dans la revue Mineralium Deposita.

Lien Permanent pour cet article : http://hebergement.u-psud.fr/reliefetbassin/index.php/archive/nouvelle-article-ressources-minerales/

Mar 02

Terrain au Maroc : vers une meilleure compréhension du relief atlasique

Entre le 24 février et le 1er mars 2014, Cécile Gautheron (MdC – thermochronologie), Yves Missenard (MdC – géologie structurale), Rosella Pinna (ingénieur – thermochronologie), Isabelle Jouvie (stagiaire Master 2) et Benjamin Gérard (stagiaire L3) ont réalisé une mission de terrain dans la région d’Amizmiz, sur le versant Nord du Haut Atlas marocain. Ce secteur, situé à 50 km au SO de Marrakech, présente plusieurs particularités remarquables : (1) les séries jurassiques caractéristiques du domaine Atlasique s.l. sont absentes, et (2) des séries crétacées discordantes sur le socle paléozoique sont exposées au cœur de la chaîne sous forme de plateaux perchés (altitudes de 1500 à 2000 m) très faiblement déformés. Les objectifs de la mission étaient de déterminer le contexte structural et de décrire la géométrie de ce domaine particulier de la chaîne atlasique et de procéder à un échantillonnage des massifs plutoniques pour réaliser une analyse thermochronologique basse température. Le couplage entre les données structurales et les résultats de thermochronologie permettra de discuter de l’évolution méso-cénozoique de ce secteur et de déterminer l’âge de l’exhumation. Cette mission a été réalisée en collaboration avec les universités de Casablanca (Pr. Omar Saddiqi) et Marrakech (Said Ilmen, doctorant).figmaroc-2

Lien Permanent pour cet article : http://hebergement.u-psud.fr/reliefetbassin/index.php/archive/terrain-au-maroc-vers-une-meilleure-comprehension-du-relief-atlasique/

Déc 07

Terrain dans le Haut-Atlas oriental (Maroc)

Du 11 au 20 novembre 2013, cinq membres de l’équipe Relief et Bassin; Jocelyn Barbarand (Professeur, Université Paris-Sud, Orsay), Yves Missenard (McF, Université Paris-Sud, Orsay), Ludovic Lafforgue (Doctorant, Université Paris-Sud, Orsay), Benjamin Brigaud (McF, Université Paris Sud, Orsay) et Bertrand Saint-Bézar (McF, Université Paris Sud, Orsay) ainsi que Johan Yans (Université de Namur) ont réalisé une mission de terrain dans le Haut-Atlas oriental vers la ville de Bouarfa (Maroc). Cette mission a été centrée sur un échantillonnage fin des minéralisations en Mn, Pb, Zn et Cu autour du front nord atlasique, mais également sur la cartographie, des levés de logs sédimentologiques, et de coupes structurales. L’objectif de ce travail de terrain aura donc été de mieux comprendre l’origine des minéralisations dans les terrains dolomitiques et calcaires du Jurassique inférieur (Sinémurien à Pliensbachien) en relation avec l’histoire sédimentaire et tectonique de cette partie sud-orientale du Maroc. Ce terrain a été réalisé dans le cadre de la thèse de Ludovic Lafforgue, dont un des objectifs est d’étudier l’origine de l’enrichissement en Mn, Cu, Pb, Zn des carbonates du Jurassique, en relation avec les mouvements verticaux. Les échantillons récoltés feront par la suite l’objet d’analyses pétrographiques (microfaciès, cathodoluminescence, paragenèse), géochronologiques (datations) et thermochronologiques (analyses des traces de fission dans les apatites).

Lien Permanent pour cet article : http://hebergement.u-psud.fr/reliefetbassin/index.php/archive/terrain-dans-le-haut-atlas-oriental-maroc/

Avr 28

Sujets de thèse 2012 – Géologie

Cette année, 2 sujets de thèse sont proposés dans l’équipe. Voir la page thèses du Département des Sciences de la Terre d’Orsay pour plus de renseignement sur les sujets et les modalités pour postuler.

  • Utilisation des gaz rares dans la recherche de gisements d’uranium
  • Soulèvement des atlas marocains et minéralisations MVT

Lien Permanent pour cet article : http://hebergement.u-psud.fr/reliefetbassin/index.php/archive/sujets-de-these-2012/

Mar 30

Terrain au Maroc

Du 13 au 23 mars 2012, Yves Missenard, Guillaume Delpech, Jocelyn Barbarand, Rémi Leprêtre et Bertrand Saint-Bézar se sont rendus au Maroc, dans la région d’Imini, au pied du Haut-Atlas au Nord-Ouest de la ville de Ouarzazate. Ils étaient accompagnés de Johan Yans, de l’Université de Namur, avec un de ses étudiants, ainsi que d’Omar Saddiqi, de l’Université de Casablanca.

Cette mission de terrain a eu pour but de caractériser les minéralisations de manganèse dans les carbonates du Cénomanien-Turonien afin de mieux comprendre les processus de minéralisation (nature des fluides, datations) en lien avec les mouvements verticaux de la région. Ce projet a notamment comme objectifs de préciser le lien avec la pétrographie/stratigraphie, de caractériser le contexte structural des minéralisations, et également d’échantillonner les oxydes de manganèse pour des datations ultérieurs en K/Ar  et Ar/Ar. Ce terrain fait partie des chantiers de la thèse de Rémi Leprêtre.

 

Vue vers l’OSO depuis les anciennes mines au nord de l’anticlinal d’Imini. La barre de CT pend avec un azimuth N70°, dans le prolongement exact de la zone minéralisée sur le versant sud de la structure.

 

Vue vers l’Ouest (dans l’axe de la charnière) du vaste anticlinal à cœur triasique, site 2Vue vers l’OSO depuis les anciennes mines au nord de l’anticlinal d’Imini. La barre de CT indiquée par la flèche noire pend avec un azimuth N70°, dans le prolongement exact de la zone minéralisée sur le versant sud de la structure.

 

Variations rapides d’épaisseur dans la série Eocène, 8 km au Nord d’Ait Ben Haddou, témoignant d’une phase de déformation précoce

Lien Permanent pour cet article : http://hebergement.u-psud.fr/reliefetbassin/index.php/archive/474/