↑ Revenir à Partenaires industriels

Imprimer ce Page

Andra-Université Paris-Sud

ANDRA0_rvb1Contrat de collaboration Andra-Université Paris-Sud. Les systèmes paléohydrologiques de l’Est du Bassin de Paris : Influence sur la distribution des propriétés pétrophysiques des calcaires jurassiques. Responsable Scientifique : Benjamin Brigaud – 2011

 

 

 

Personnel et organismes impliqués

Université Paris-Sud : Benjamin Brigaud (Responsable Scientifique de l’Etude ; Maitre de conférences, Université Paris-Sud 11), Maurice Pagel (Professeur, Université Paris- Sud 11), 1 étudiant stagiaire du Master2 « Environnements sédimentaires » du Département des Sciences de la Terre d’Orsay

Andra : Emilia Huret, Georges Vigneron, Philippe Landrein

Projet scientifique

Introduction/problématique

Dans le Bassin de Paris, les formations calcaires du Jurassique (notamment le Dogger) présentent un intérêt économique et sociétal non négligeable, qui suscitent un regain d’explorations ces dernières années. Dans la partie Est du Bassin de Paris, le Dogger calcaire forme le soubassement d’une couche argileuse dans laquelle l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) projette la réalisation d’un stockage de déchets radioactifs à l’horizon 2025. En région parisienne, le Dogger calcaire est actuellement étudié pour son potentiel géothermique. Plusieurs grands projets sont actuellement à l’étude comme le projet de géothermie de l’aéroport de Paris-Orly. Le Dogger calcaire est également étudié dans l’Aube notamment comme cible éventuelle pour la séquestration de CO2. Enfin, suite à l’augmentation des prix du pétrole ces dernières années, le potentiel pétrolier du Dogger de ce Bassin est de nouveau en cours de réévaluation, et de nouvelles campagnes d’exploration se déploient (Vermilion, Lundin).

Toutes ces problématiques nouvelles ont permis de montrer les limites actuelles de la connaissance du Dogger calcaire du Bassin de Paris. En effet, si les caractéristiques sédimentologiques et le cadre stratigraphique sont relativement bien contraints, l’évolution diagénétique de ces formations et son impact sur la distribution des propriétés pétrophysiques ont en revanche été nettement moins étudiés. Les résultats des divers travaux existants sont actuellement sujet à débat.

Un effort important doit être mené désormais dans ce domaine, afin de mieux comprendre les systèmes paléohydrologiques du Jurassique à l’échelle du bassin (natures et directions des paléocirculations) qui ont guidé l’évolution temporelle des propriétés pétrophysiques et sont à l’origine de leur distribution spatiale.

Mots clefs: sédimentologie, stratigraphie, diagenèse, carbonate, pétrophysique, paléohydrologie

Lien Permanent pour cet article : http://hebergement.u-psud.fr/reliefetbassin/index.php/recherche/partenaires-industriels/902-2/