PhysicsReimagined

Where atoms come from

Crayon de couleur sur papier 180g

 

Les atomes répertoriés dans le tableau périodique ne sont pas tous nés du Big-Bang. Il existe quatre autres lieux qui les ont vus naître : le coeur des étoiles, les supernovae, l’atmosphère et pour les atomes artificiels, les cyclotrons des laboratoires de Physique. Découvrez comment les atomes sont apparus dans ces cinq lieux.

Voici l’origine des atomes représentée par ces 5 images  :

 

  • Le Big Bang, infiniment dense et chaud, a enclenché un processus de nucléosynthèse primordiale lors de l’expansion de l’univers, permettant la naissance des atomes les plus légers ( hydrogène, hélium, et en infime quantité lithium et béryllium ).
  • Au cœur des étoiles, là ou la température est extrêmement élevée, se met en place la nucléosynthèse stellaire. Les noyaux d’hydrogène fusionnent, formant par une suite de réactions nucléaires successives les noyaux d’atomes plus lourds, du lithium jusqu’au fer.
  • Les supernovae, ces explosions marquant la fin de la vie d’une étoile, libèrent une énorme quantité d’énergie. Les neutrons en provenance du cœur de l’étoile frappent alors les noyaux et accroissent leur masse, pour former des atomes plus lourds que le fer. C’est la nucléosynthèse explosive.
  • La spallation cosmique, ou nucléosynthèse interstellaire, se déroule dans l’espace, mais aussi dans les hautes atmosphères. Les particules des rayons cosmiques viennent briser les atomes et produire ainsi des atomes plus légers, comme le lithium, le béryllium et le bore.
  • C’est en laboratoire que sont créés les atomes les plus lourds, qui n’existent pas dans la nature. Ils sont obtenus dans des accélérateurs de particules, les « cyclotrons », grâce à des collisions entre atomes plus légers. Mais ces atomes artificiels sont très instables. Ils se désintègrent aussitôt en d’autres atomes, avec une durée de vie extrêmement courte allant de quelques nano-secondes à quelques minutes.

 

 

Authors

/